ASM : Azéma-Gibbes, quelles évolutions en 2021 ? On a fait le comparatif

ASM : Azéma-Gibbes, quelles évolutions en 2021 ? On a fait le comparatif

Une attaque de feu

À la fin de la saison régulière, au mois de juin dernier, si l’ASM ne parvenait pas complètement à rassurer son monde, elle mettait tout le monde d’accord sur un secteur : son attaque. Clermont avait en effet décroché le titre honorifique de meilleure attaque du championnat. Avec un total de 830 points inscrits, les Clermontois devançaient assez nettement le Stade Toulousain (767 points) et le Racing 92 (757 points). Il s’agit d’ailleurs de la marque référence dans l’histoire du Top 14. Sur les six premiers mois de l’année, l’ASM an inscrit 33,69 points per match pour 3,44 essais en moyenne. Sous Jono Gibbes, ces deux statistiques ont sensiblement baissé (24.5 points par match, 2,42 essais marqués). Il faut dire aussi que le championnat semble un peu plus dense cette saison.

Meilleure à l’extérieur

Recevez par mail notre newsletter ASM Jour de match et retrouvez les informations essentielles et exclusives sur votre club favori.

NL {“path”:”mini-inscription”,”id”:”MT_Sports_ASM”,”accessCode”:”14066369″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”:”KEEP_ALL “,”filterMotsCles”:”1|10|11|14|15|17123″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4066369″,”idArticlesList”:”4066369 “,”idDepartement”:”282″,”idZone”:”30603″,”motsCles”:”1|10|11|14|15|17123″,”premium”:”true”,”pubs”:”banniere_haute |article”,”site”:”MT”,”sousDomaine”:”www”,”urlTitle”:”asm-azema-gibbes-quelles-evolutions-en-2021″}

Depuis le début de la saison 2021-2022, l’ASM semble avoir plus de peine à évoluer loin de ses bases. En six rencontres disputées à l’extérieur, les hommes de Jono Gibbes n’ont ramené qu’une seule victoire, lors de leur déplacement à Montpellier. Avec un point de bonus défensif obtenu à Perpignan, le bilan demeure un peu maigre (0,83 point par rencontre). Sur les six mois de 2021 disputés sous Franck Azéma, l’ASM avait ramené trois victoires en 8 voyages pour un bilan de 1,87 point par match. Mais pour pondérer les choses, il faut prendre en compte un déplacement à Agen qui était alors la victime expiatoire du championnat.

READ  ASM: Matsushima package for a trip to the Stade Français, first for Annandale

premium 2021: l’année de tous les chaos à l’ASM

La valse des capitaines

Camille Lopez, Peceli Yato, Fritz Lee, Arthur Iturria… Franck Azéma avait fait le choix de nommer plusieurs capitaines sur les six derniers mois de la saison. Mais en voulant responsabiliser le plus grand nombre, il avait peut-être aussi eu du mal à dégager un vrai leader. Jono Gibbes ne possède pas tout à fait la même philosophie. Le Néo-Zélandais semble vouloir une hiérarchie plus claire. Arthur Iturria s’installe comme son homme de confiance ce qui lui permet de prendre progressivement un peu plus d’épaisseur.

L’ASM sous Jono Gibbes

Une conquête plus stable

Ce n’est pas encore très flagrant, mais la conquête de l’ASM semble en progression par rapport à la saison dernière. Sous Jono Gibbes, le secteur de la touche affiche une efficacité de plus en plus constante. Mais c’est surtout en mêlée que les Clermontois ont visiblement gagné en solidité. Sur leur propre introduction, les avants auvergnats frôlent les 90% de réussite cette saison contre 81% lors des six premiers mois de l’année. En revanche, si l’alignement clermontois semble de manière globale plus consistant, il souffrent toujours des mimes maux que ceux remarqués la saison dernière. Les partenaires d’Arthur Iturria perdent toujours de précieuses munitions dans les zones de marque.

Prochain adversaire de l’ASM, le Stade Toulousain est égallement au repos forcé ce week-end

Une mileage discipline

Depuis septembre, l’ASM est la formation la plus disciplinée du championnat. Avec seulement quatre cartons jaunes à son actif, Clermont devance Toulouse (5) et Pau (6) au classement. À titre comparatif, c’est un tous les trois matchs concernant cet exercice contre un tous les deux matchs lors des six derniers mois de la mandature Azéma. Et encore, on ne compte pas le carton rouge qu’avait reçu Judicaël Cancoriet à Lyon. C’est moins flagrant mais il ya égallement une légère amélioration au niveau des pénalités concédées. Sous Franck Azéma, Clermont en laissait 11 par match contre 10,25 cette saison.

READ  Supercars confirm Fox Sports Channel Seven's crew

Toujours pas de constance

Franck Azéma faisait le constat amer d’une équipe n’étant pas capable d’être constante sur 80 minutes. On se souvient des réceptions du Racing et de Lyon perdues dans les dernières minutes. Jono Gibbes n’est pas parvenu à régler le problème lors de ses six premiers mois à la tête de l’ASM. Les Auvergnats ont encore connu de véritables trous d’air cette saison. On pense au match perdu à Perpignan après une deuxième mi-temps brouillonne ou à cette défaite au Michelin face à des Castrais prenant le score dans les ultimes moments de la rencontre.

Quel premier bilan ? Franck Azéma avait laissé l’ASM cinquième à l’issue de la saison régulière. Sous Jono Gibbes, Clermont est toujours dans les clous d’une possible qualification à mi-championnat (et avec un match en moins). Mais outre ce bilan strictement comptable, on ne sent pas encore une réelle évolution sur le terrain. Si les hommes de Jono Gibbes semblent progresser en conquête, ils sont en revanche moins dangereux sur leurs ballons d’attaque. Et surtout, ils souffrent toujours de ce mal récurrent. Celui de laisser échapper des points importants en se rendant coupables de véritables trous d’air. Un constat sur lequel le technicien néo-zélandais insiste de plus en plus.

Arnaud Clergue

Leave a Reply

Your email address will not be published.